« Les choses sérieuses pourront bien attendre. »

Rêve que l’on ne s’autorise pas

Je ne m’autorise aucun rêve puisque ma vie est parfaite et que je possède
tout ce que l’on peut rêver :
- un appartement immense ;
- un compagnon fidèle ;
- des enfants aimants ;
- des amis bienveillants ;
- une coiffeuse qui me tient au courant des derniers potins ;
- des électroménagers derniers cris ;
- un chalet à la montagne ;
- et j’en passe car je ne veux pas vous mettre mal à l’aise par cet excès de bonheur.

D’ailleurs, je ne rêve pas. En tous les cas, je ne me souviens jamais de mes rêves.
Rêver, quel temps perdu !
Surtout quand la vie est parfaite.

Mais depuis que Conchita a démissionné, je suis débordée.
Conchita a rendu son tablier pour aller faire le clown. Quelle drôle d’idée !
Elle m’a dit qu’elle en avait marre de faire des soupes aux légumes bio.

J’ai rien compris.
Elle m’a laissé une lettre : « Faire des choses inutiles pendant qu’il en est encore temps.
Les choses sérieuses pourront bien attendre. »

 

Yolande L.
Le 26 septembre 2015 

La consigne, vous l'aurez deviné, portait sur les rêves. Un premier jet, sans retouches.